Avisenfolie

10 novembre 2013

L’Echappée Belle d’Anna Gavalda

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 23 h 43 min

L'Echappée Belle d'Anna Gavalda dans Autres image-180x300

4ème de couverture :
Simon, Garance et Lola, trois frères et sœurs devenus grands (vieux ?), s’enfuient d’un mariage de famille qui s’annonce particulièrement éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier dans un château perdu au fin fond de la campagne tourangelle. Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce, soucis et mondanités, ils vont s’offrir une dernière vraie belle journée d’enfance volée à leur vie d’adulte.
Léger, tendre, drôle, L’Échappée belle, cinquième livre d’Anna Gavalda aux éditions Le Dilettante, est un hommage aux fratries heureuses, aux belles-soeurs pénibles, à Dario Moreno, aux petits vins de Loire et à la boulangerie Pidoune.

« Nous avons parlé des mêmes choses qu’à dix ans, qu’à quinze ou qu’à vingt ans, c’est-à- dire des livres que nous avions lus, des films que nous avions vus ou des musiques qui nous avaient émus. […] Allongés dans l’herbe, assaillis, bécotés par toutes sortes de petites bestioles, nous nous moquions de nous-mêmes en attrapant des fous rires et des coups de soleil. »

Mon avis :
Quelle bouchée d’oxygène je viens de me prendre… Ça fait 1 mois presque que je n’avais pas ouvert un livre juste pour le plaisir. Je ne lis plus que pour mes cours… Et même si certains sont très intéressants… Certains le soins moins… Et d’autres sont un peu compliqués…

Anna Gavalda je l’avais découverte avec Ensemble c’est tout en 2007… J’avais enchaîné sur deux autres de ses livres et je les avais adorés tous les trois… Les mauvaises critiques lues et entendues à propos de La consolante m’avaient détournée de son chemin…
Je suis tombée sur L’Echappée Belle chez Gibert jeune et j’ai craqué… C’est un petit livre, j’ai la version broché donc il est tout mignon avec ses cornets de riz…

Comment dire… J’adore, non… Je suis totalement comblée par ce que je viens de lire. C’est un vrai plaisir de lire ce genre de livre, c’est très bien écrit. Simple, mais très bien écrit. L’histoire est drôle et triste par moments… Les dialogues sont superbes. Superbes parce que réalistes. Absolument rien ne m’a fait soupirer… À aucun moment je me suis dis (comme dans de nombreux autres livres) : « non mais c’est n’importe quoi… Qui aurait réagis comme ça..? »
Je trouve Gavalda très très forte pour mettre sur papier les sentiments et les rapports sociaux.

Bref un gros gros coup de cœur qui m’a vraiment donné envie de me replonger bientôt dans Ensemble c’est tout…

Parce que je ne vous l’ai jamais dis mais… C’est en partie ce livre qui m’a permis de comprendre qu’un livre, ça peut apporter beaucoup. Que lire peut être une activité plaisante…

N’oubliez pas de participer au concours avant le 15 décembre :-)

20 octobre 2013

La place d’Annie Ernaux

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 1 h 45 min

La place d'Annie Ernaux dans Autres image9-181x300

4ème de couverture :

Il n’est jamais entré dans un musée, il ne lisait que Paris-Normandie et se servait toujours de son Opinel pour manger. Ouvrier devenu petit commerçant, il espérait que sa fille, grâce aux études, serait mieux que lui.

Cette fille, Annie Ernaux, refuse l’oubli des origines. Elle retrace la vie et la mort de celui qui avait conquis sa petite «place au soleil». Et dévoile aussi la distance, douloureuse, survenue entre elle, étudiante, et ce père aimé qui lui disait : «Les livres, la musique, c’est bon pour toi. Moi, je n’en ai pas besoin pour vivre.»

Ce récit dépouillé possède une dimension universelle.

Prix Renaudot 1984.

Mon avis :

Ce livre est mon premier livre à travailler pour ma licence (j’sais plus si je vous ai dis, j’entame ma 1ère année de licence de lettre moderne, je suis ravie!!).

Globalement ce livre n’est pas très enthousiasmant… Il ne se passe pas grand chose, on raconte, c’est tout. Mais c’est un style voulu par l’auteure. Un « style plat » pour retranscrire au mieux, sans y mettre ses émotions qui pourraient changer un peu les choses, l’histoire de son père jusqu’à sa mort.
Parce que ce livre, c’est ça. C’est un hommage à feu son père. À cet homme qui, malgré les apparences, s’est dévoué corps et âme à l’élévation sociale de sa fille.

Donc oui, ce livre est plat. Mais il fait son affaire, raconter une histoire, l’histoire d’un homme mais aussi de son époque. C’est bien écrit, c’est fluide et la lecture est agréable.

Pour cela je le note 3,5/5

15 octobre 2013

Les lions ne mangent pas de croquettes d’André Bouchard

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 11 h 21 min

Les lions ne mangent pas de croquettes d'André Bouchard dans Autres image7-300x300

4ème de couverture :

« Pas de chien, ni de chat! » Ont déclaré papa et maman.

Comme Clémence est une petite fille obéissante, elle a donc amené un lion à la maison.

Mon avis :

Cet album est tout mignon, les dessins sont vraiment sympas et l’histoire originale et rigolote.
C’est à l’enfant de faire ses déductions en fonction du texte et des images. En effet, le texte ne dit pas le lion à mangé les passants mais « ils ont disparus »
Le livre fait donc réfléchir l’enfant, lui fait interpréter et donc comprendre l’histoire par le texte et par les images.

Un beau 4/5 :-)

Vous aimerez aussi : Il fait du vent d’Anna Milbourne et Elena Temporin

12 octobre 2013

Les grands débats de l’éducation. Apprendre et transmettre de Rabelais à Pennac

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 0 h 28 min

Les grands débats de l'éducation. Apprendre et transmettre de Rabelais à Pennac dans Autres image4

4ème de couverture :

« Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer l’école ? »
Depuis Charlemagne, l’éducation a connu toutes les vicissitudes de l’Histoire, jusqu’à devenir, à la fin du XIXe siècle, l’emblème de la République.
Qu’enseigner et comment ? Les réponses changent à chaque époque.
Les professeurs et les élèves, eux, demeurent, dans un face-à-face vivant, pour assurer ensemble la transmission du savoir.

RABELAIS – MONTAIGNE – CHARLES SOREL – POULLAIN DE LA BARRE – LA BRUYÈRE – ROUSSEAU – CONDORCET – CHATEAUBRIAND – HUGO – FLAUBERT – JULES FERRY – VALLÈS – PÉGUY – PRÉVERT – BEAUVOIR – SARRAUTE – PENNAC

Mon avis :

Cette anthologie regroupant certains discours, passages de livres ou d’articles, poésies, nous apporte beaucoup d’avis divers à propos de l’éducation. Pour ma part, ça m’apporte aussi de la culture générale…

C’est intéressant de comprendre comment ont évoluer les positions de toutes ces personnalités.

Je ne donne pas de note à ce livre parce que je ne pense pas que ce soit nécessaire… Est-il nécessaire de noter un dictionnaire..? Pour moi c’est un peu pareil…

En revanche, j’aimerais savoir, selon vous, c’est quoi l’école idéal?

7 octobre 2013

La machine à tout. De Lorris Murail et Caterina Zandonella

Classé dans : À la une,Autres — avisenfolie @ 23 h 53 min

La machine à tout. De Lorris Murail et Caterina Zandonella dans À la une image3

4ème de couverture :

Amédée est un inventeur fou… Au grand dam de sa femme qui trouve que ces inventions ne servent à rien. Jusqu’au jour où Amédée lui fabrique l’invention qui simplifiera la vie de sa femme et de toute la famille: La Machine à tout. Mais voilà, tout ne se passe pas comme prévu… Un livre très drôle, très abouti, plein de couleurs !

Mon avis :

J’ai pris ce livre chez mona lisait parce qu’il me tentait bien… Et même si j’avais pas forcément le budget pour acheter des livres (inutiles surtout) ce mois-ci… Mais comme ils ferment leurs portes mercredi soir, c’était maintenant ou jamais.

Et bien maintenant, je ne regrette pas de l’avoir acheté, par contre, je regrette de ne pas avoir acheté TOUS les exemplaires!!! Cette petite merveille je ne l’ai payé que 6€ alors qu’il ne se trouve pas au moins de 25€ sur la fnac, ne se trouve pas sur amazon… Bref, l’affaire du siècle parce que non seulement il ne coûte pas grand chose chez Mona lisait (j’vous ai dit qu’ils fermaient?? J’suis très énervée!! J’vais aller ou moi maintenant quand j’aurais envie d’albums pour enfants? Hein? Pfff c’est trop injuste!), mais surtout parce que cet album est absolument superbe.

Les dessins sont très beaux, et l’histoire très très sympa.
On y explique aux enfants, mais aussi aux parents, qu’il ne faut pas mettre notre vie dans les mains des machines, parce qu’elles, contrairement aux humains, ne sont pas capable de transmettre l’amour comme nous l’attendons…

Bref, ce bijoux je le note avec un grand 5/5 et si vous n’allez pas chercher les derniers exemplaire chez Mona Lisait, c’est moi qui risque d’y aller pour les revendre 3fois plus cher!!! (Ou les offrir parce que vraiment je l’aime beaucoup cette histoire!)

Lili Graffiti fait du manège

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 15 h 09 min

Lili Graffiti fait du manège dans Autres image1-204x300

4ème de couverture :

Lili Graffiti et son meilleur ami Justin passent leurs vacances ensemble avec leurs parents. Aujourd’hui, ils doivent tous passer la journée à la fête foraine. Le papa de Lili leur achète… de la barbe à papa. Lili adore ça! Elle fait plein de tours de manège. À califourchon sur le lion, elle devient la reine de la jungle!
La journée serait parfaite… si les parents de Lili ne passaient pas leur temps à se disputer. Lili décide de s’éloigner. Un peu trop loin car la voilà perdue!
Des illustrations chaudes, colorées et fantaisistes pour passer des livres d’images aux premières histoires à lire tout seul.

Mon avis :

Lili est une petite fille rigolote qui raconte ses petites aventures. La lecture (d’un point de vue adulte évidement) est très rapide.
Pour les enfants, je ne sais pas… Mais de mon expérience, je dirais que la lecture est simple et intéressante.

Après comme pour tous ces textes pour enfants, on aime ou pas l’héroïne… Moi personnellement je n’aime pas vraiment… C’est pourquoi un 3/5 me semble suffisant…

28 septembre 2013

Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 22 h 28 min

Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu dans Autres 44917542_9894867

4ème de couverture :

Tom Cloudman a toujours rêvé de voler, il en est devenu le plus mauvais cascadeur du monde.
Ses performances de voltige se terminent invariablement au sol. Au moment où on décèle chez lui une maladie incurable, Tom rencontre une étrange créature, mi-femme, mi-oiseau, qui lui propose ce pacte : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquence… »

 

Mon avis :

C’est mon second roman de Mathias Malzieu, et je l’ai tout autant adoré que le premier! (à savoir : La mécanique du cœur).

Cet auteur est l’as des romans poétiques fantasques. C’est un genre un peu spécial mais franchement j’adore. C’est frai, c’est jolie, ça donne le sourire! Que du bonheur quoi… D’ailleurs, allez découvrir son univers.

J’attends d’avoir ces autres romans, mais ils sont extrêmement demandés donc je finirai surement par me les offrir… ou faire offrir… (Si ça vous dis… ;-) )

8 août 2013

Année Blanche de Marie Rouanet

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 22 h 58 min

Année Blanche de Marie Rouanet dans Autres image11-180x300

4ème de couverture :

Lorsque j’avais fait la connaissance de Gabriel, j’étais construite des éclatantes ténèbres d’un amour caché parce qu’interdit, inavouable et délectable. J’en étais sortie mais pas sans séquelles. La passion avait été si fulgurante, muette et lourde que le matin, lorsque je me réveillais, je la sentais peser. La conscience me revenait avec : …Je l’aime… et je savais qu’il me faudrait porter tout le jour cette chose mordante, semblait-il inépuisable et qui ne me laissait pas de répit. » De livre en livre, Marie Rouanet tisse un univers dense, où l’expérience des sens se mêle à l’intelligence de la pensée, l’aventure personnelle à celle du monde. Année blanche fait revivre, avec précision et sensualité, une année rare qui échappe par son intensité au comptage des temps ordinaires.

Mon avis :

Ce petit livre d’à peine 159 pages se lit assez vite, plutôt facilement.
Il est fluide et agréable mais je reste un peu sur ma faim. Je l’ai trouvé assez platonique. Ce n’est pourtant pas les péripéties qui manquent mais tout est raconté de façon subie, et non vécue… Du coup, ça paraît assez lent…

Ma lecture ayant malgré tout été agréable, j’ai noté, ce roman 4/5.

5 août 2013

Dans ma jeunesse d’Albert Jacquard

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 22 h 25 min

Dans ma jeunesse d'Albert Jacquard dans Autres image9-194x300

4ème de couverture :

« Peut-être est-il proche l’instant où je découvrirai la vrai nature du personnage qui s’est construit en moi, qui est devenue moi. À cette construction j’ai participé, certes, mais nul n’en a jamais tracé les plans, ni moi ni les autres ; s’ils ont existé, ces plans qui auraient défini mon avenir, personne n’en a jamais rien su. Les matériaux qui lui ont permis de faire partie du monde réel semblent avoir été rassemblés sans soucis de cohérence, au gré des circonstances ; l’aboutissement, qu’il s’agit maintenant de découvrir, est un ensemble disparate, composite, qui étrangement, malgré tout, bénéficie d’un commencement de singularité et d’autonomie. »

Albert Jacquard, sur le mode de la confidence, livre ici ses souvenirs d’enfance et d’une jeunesse qui ressemblent peu au personnage qu’il est devenu ensuite. Alors se pose cette question à laquelle chacun à une réponse personnelle : comment devient-on soi-même?

Mon avis :

Il y a longtemps que j’avais mis ce livre dans ma wishlist parce que j’en avais entendu parler et que la 4ème de couverture m’intéressait…

Sauf qu’en faite, en lisant ce livre, je me suis rendue compte que, lire une texte autobiographique quand on n’a pas du tout connaissance du bonhomme c’est pas toujours intéressant…

C’était une lecture fluide, avec certains passages censés et intéressant mais je n’irai pas jusqu’à dire que c’était un bon moment…

Je lui mets 3/5. Mais je pense que c’est surtout parce que connaître ces passages de sa vie ne m’intéressait pas…

2 août 2013

Les autres d’Alice Ferney

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 21 h 40 min

Les autres d'Alice Ferney dans Autres image2-184x300

4ème de couverture :

Lors d’une soirée d’anniversaire, un jeu de société destiné à mieux se connaître devient le révélateur de secrets de famille jusqu’ici soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance. Avec délicatesse et cruauté, ce roman d’une rare finesse psychologique interroge la féminité, l’amour et les relations entre les hommes et les femmes.

Mon avis :

J’avais commencé ce livre il y à plus d’un an et demi. Si je l’avais arrêté ce n’était pas un choix… Une bouteille d’eau s’était renversée dans mon sac et avait littéralement bousillé mon livre. J’avais donc dû laisser tomber en attendant d’en recevoir un qui me permette de le finir.

La 1ère et 2ème partie remontent donc à loin pour moi mais, de ce que je m’en souviens, j’avais adoré! C’est d’ailleurs pour ça que je voulais absolument pouvoir le finir.

Maintenant, place à la 3ème partie. Ça a été rapide puisqu’elle ne fait que 100 pages.

En faite, les 3 parties racontent les mêmes fait mais sous des angles différents.
J’ai adoré cette structure du livre. Cela m’a permis de comprendre, de lire entre les lignes.

En faite c’est simple. Ce livre je le classe dans mes coups de cœur. Alice Ferney analyse le comportement humain remarquablement.

Ce livre, je le conseille très très fortement. 5/5 évidement!

1234

Eloïze de Blanchet |
Sissie29 |
Lapopoetlesmots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Karikako
| Sacpopulaire
| V.Hugo: L'homme Aux Mu...