Avisenfolie

17 octobre 2013

Au lit petit monstre de Mario Ramos

Classé dans : Quelques critiques — avisenfolie @ 15 h 16 min

Au lit petit monstre de Mario Ramos dans Quelques critiques image8-256x300

Résumé :
C’est l’histoire de rituels du dodo, ce que veulent les enfants et ce que veulent les parents…

Mon avis :

Chouette petite histoire mais sans plus…
Les dialogues sont mignons et bien représentatif de la réalité par contre :-)

3,5/5

15 octobre 2013

Les lions ne mangent pas de croquettes d’André Bouchard

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 11 h 21 min

Les lions ne mangent pas de croquettes d'André Bouchard dans Autres image7-300x300

4ème de couverture :

« Pas de chien, ni de chat! » Ont déclaré papa et maman.

Comme Clémence est une petite fille obéissante, elle a donc amené un lion à la maison.

Mon avis :

Cet album est tout mignon, les dessins sont vraiment sympas et l’histoire originale et rigolote.
C’est à l’enfant de faire ses déductions en fonction du texte et des images. En effet, le texte ne dit pas le lion à mangé les passants mais « ils ont disparus »
Le livre fait donc réfléchir l’enfant, lui fait interpréter et donc comprendre l’histoire par le texte et par les images.

Un beau 4/5 :-)

Vous aimerez aussi : Il fait du vent d’Anna Milbourne et Elena Temporin

Le mardi sur son 31

Classé dans : À la une — avisenfolie @ 10 h 46 min

Le mardi sur son 31 dans À la une image15

En ce moment je lis plusieurs livres mais ce sont des livres de cours sur la littérature et ce n’est pas très pratique de trouver des phrases sympa. J’ai donc pris une phrase dans mon Magasine Littéraire de ce mois-ci.
Il s’agit d’un article de Charles Dantzig nommé Fellini! Fellini !

 » Les mémoires d’actrices ont un charme fou que nous leur apportons. Je ne crois pas en avoir jamais lu de bons. Ni ceux de Lauren Bacall, ni ceux de Sophia Loren, ni même ceux de Simone Signoret (quand ils ont paru, nous avons été sommés de les aimer comme si c’était Beauvoir + sans famille + Soljenitsyne). »

14 octobre 2013

La Belle et la Bête et autres contes de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont

Classé dans : À la une — avisenfolie @ 1 h 22 min

La Belle et la Bête et autres contes de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont dans À la une image6

4ème de couverture :

Il étais une fois une belle jeune fille pauvre qui, pour sauver son vieux père du désespoir, accepta de se rendre dans le château d’un monstre… Parviendra-t-elle, la Belle, par sa honte et sa gentillesse, à briser le mauvais sort qui s’acharne sur la Bête?

Il était une fois une dame et ses deux filles. L’aînée, Aurore, était belle comme le jour et faisait preuve d’un assez bon caractère. La seconde, Aimée, était aussi belle que sa sœur, mais se montrait maligne et n’avait de l’esprit que pour faire du mal. Vint à passer le prince Ingénu, aussi charmant sur Fourbin, le roi son frère, était méchant…

Il était une fois un seigneur et sa dame, mariés depuis plusieurs années. À la naissance de leur fille, toutes les fées du pays vinrent au baptême, pour lui offrir des dons…

Entrez dans le monde merveilleux des contes de fées imaginés par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (1711-1780), qui ont fait rêver des millions d’enfants, et découvrez ses récits pleins de fraîcheur qui enchanteront les petits.

Mon avis :

Mon avis est partagé. Je ne sais pas si c’est l’édition qui veut ça ou si c’est comme cela que les textes étaient écrit mais les débuts ne sont pas « il était une fois » mais très souvent « il y avait une fois » et ça fait bizarre…
À ceci, ajoutez tout le côté assez lourd, avec des mots quand même bien compliqués (si on prends en compte le public visé – par exemple : « elle la conjura » ou encore « il fut fort affligé »). Et vous obtenez un ouvrage un peu moyen…
Puis bien sur, il ne faut pas oublier qu’au 18eme siècle, les écrits étaient encore très religieux… Du coup ici c’est tout à fait le cas, on prône la bonté, la sagesse et compagnie et si effectivement dans des histoires pour enfant c’est intéressant, la manière de le faire me plais moins…. (Oh lala lui il est moche mais comme il est super gentil il va devenir roi. Et lui il est vraiment très très beau (tournure empruntée à fifty shade of grey) mais comme il est aussi très méchant, il va mourir!)

Donc bon… Je veux bien que ces histoires aient, à l’époque, beaucoup plu. Mais je trouve qu’aujourd’hui, c’est un peu trop « catho » et finalement « Disney » (oui oui Disney parce qu’il aiment bien faire mourir les moches et gagner les beaux… Et que la vie c’est pas comme ça!)

Je note cette version (parce que je me dis que c’est peut être mieux si on prends une édition plus répandue) seulement 2/5

13 octobre 2013

Poudre de cacao aromatisé MONBANA

Classé dans : À la une — avisenfolie @ 23 h 46 min

Poudre de cacao aromatisé MONBANA dans À la une image5-225x300

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de quelque chose de bien différent de d’habitude…

Ceux qui me connaissent un peu le savent, moi je ne bois pas de café… Je suis plutôt thé et chocolat chaud…
« Dans ma folle jeunesse », pendant mon voyage scolaire en Angleterre, ma correspondante m’a fait goûter ce qui était son petit déjeuné habituel. J’avais adoré et je n’en trouvais pas… Elle buvait tous les matins, un chocolat chaud aromatisé à la framboise! Ou fraise… Je ne suis plus très sûre… Ça remonte quand même à loin…

Bref… J’ai cherché longtemps puis un jour j’ai trouvé un coffret de chocolat aromatisé MONBANA (vanille, caramel et noisette) et j’ai adoré (sauf caramel qui me fait trop pensé à du cappucchino).
Dernièrement, il y a eu une venteprivée MONBANA (oui parce que ces petits plaisirs coûtent assez cher) et j’en ai donc profité pour commander d’autres arômes.

Il me reste encore le chocolat aux épices à goûter, mais j’ai bu aujourd’hui celui aux amandes et aussi un aux fruits rouges.

C’était exactement ce que je recherchais!
Les poudres de cacao MONBANA sont chères, mais qu’est-ce qu’elles sont bonnes!!
Je vous les recommande vraiment. Un vrai délice!

12 octobre 2013

Les grands débats de l’éducation. Apprendre et transmettre de Rabelais à Pennac

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 0 h 28 min

Les grands débats de l'éducation. Apprendre et transmettre de Rabelais à Pennac dans Autres image4

4ème de couverture :

« Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer l’école ? »
Depuis Charlemagne, l’éducation a connu toutes les vicissitudes de l’Histoire, jusqu’à devenir, à la fin du XIXe siècle, l’emblème de la République.
Qu’enseigner et comment ? Les réponses changent à chaque époque.
Les professeurs et les élèves, eux, demeurent, dans un face-à-face vivant, pour assurer ensemble la transmission du savoir.

RABELAIS – MONTAIGNE – CHARLES SOREL – POULLAIN DE LA BARRE – LA BRUYÈRE – ROUSSEAU – CONDORCET – CHATEAUBRIAND – HUGO – FLAUBERT – JULES FERRY – VALLÈS – PÉGUY – PRÉVERT – BEAUVOIR – SARRAUTE – PENNAC

Mon avis :

Cette anthologie regroupant certains discours, passages de livres ou d’articles, poésies, nous apporte beaucoup d’avis divers à propos de l’éducation. Pour ma part, ça m’apporte aussi de la culture générale…

C’est intéressant de comprendre comment ont évoluer les positions de toutes ces personnalités.

Je ne donne pas de note à ce livre parce que je ne pense pas que ce soit nécessaire… Est-il nécessaire de noter un dictionnaire..? Pour moi c’est un peu pareil…

En revanche, j’aimerais savoir, selon vous, c’est quoi l’école idéal?

7 octobre 2013

La machine à tout. De Lorris Murail et Caterina Zandonella

Classé dans : À la une,Autres — avisenfolie @ 23 h 53 min

La machine à tout. De Lorris Murail et Caterina Zandonella dans À la une image3

4ème de couverture :

Amédée est un inventeur fou… Au grand dam de sa femme qui trouve que ces inventions ne servent à rien. Jusqu’au jour où Amédée lui fabrique l’invention qui simplifiera la vie de sa femme et de toute la famille: La Machine à tout. Mais voilà, tout ne se passe pas comme prévu… Un livre très drôle, très abouti, plein de couleurs !

Mon avis :

J’ai pris ce livre chez mona lisait parce qu’il me tentait bien… Et même si j’avais pas forcément le budget pour acheter des livres (inutiles surtout) ce mois-ci… Mais comme ils ferment leurs portes mercredi soir, c’était maintenant ou jamais.

Et bien maintenant, je ne regrette pas de l’avoir acheté, par contre, je regrette de ne pas avoir acheté TOUS les exemplaires!!! Cette petite merveille je ne l’ai payé que 6€ alors qu’il ne se trouve pas au moins de 25€ sur la fnac, ne se trouve pas sur amazon… Bref, l’affaire du siècle parce que non seulement il ne coûte pas grand chose chez Mona lisait (j’vous ai dit qu’ils fermaient?? J’suis très énervée!! J’vais aller ou moi maintenant quand j’aurais envie d’albums pour enfants? Hein? Pfff c’est trop injuste!), mais surtout parce que cet album est absolument superbe.

Les dessins sont très beaux, et l’histoire très très sympa.
On y explique aux enfants, mais aussi aux parents, qu’il ne faut pas mettre notre vie dans les mains des machines, parce qu’elles, contrairement aux humains, ne sont pas capable de transmettre l’amour comme nous l’attendons…

Bref, ce bijoux je le note avec un grand 5/5 et si vous n’allez pas chercher les derniers exemplaire chez Mona Lisait, c’est moi qui risque d’y aller pour les revendre 3fois plus cher!!! (Ou les offrir parce que vraiment je l’aime beaucoup cette histoire!)

Lili Graffiti fait du manège

Classé dans : Autres — avisenfolie @ 15 h 09 min

Lili Graffiti fait du manège dans Autres image1-204x300

4ème de couverture :

Lili Graffiti et son meilleur ami Justin passent leurs vacances ensemble avec leurs parents. Aujourd’hui, ils doivent tous passer la journée à la fête foraine. Le papa de Lili leur achète… de la barbe à papa. Lili adore ça! Elle fait plein de tours de manège. À califourchon sur le lion, elle devient la reine de la jungle!
La journée serait parfaite… si les parents de Lili ne passaient pas leur temps à se disputer. Lili décide de s’éloigner. Un peu trop loin car la voilà perdue!
Des illustrations chaudes, colorées et fantaisistes pour passer des livres d’images aux premières histoires à lire tout seul.

Mon avis :

Lili est une petite fille rigolote qui raconte ses petites aventures. La lecture (d’un point de vue adulte évidement) est très rapide.
Pour les enfants, je ne sais pas… Mais de mon expérience, je dirais que la lecture est simple et intéressante.

Après comme pour tous ces textes pour enfants, on aime ou pas l’héroïne… Moi personnellement je n’aime pas vraiment… C’est pourquoi un 3/5 me semble suffisant…

6 octobre 2013

Le livre sans nom de Anonyme

Classé dans : Thrillers/policiers — avisenfolie @ 10 h 51 min

Le livre sans nom de Anonyme dans Thrillers/policiers image-185x300

4ème de couverture :

Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets.
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom. La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d’oeil à Seven et à The Ring, et voilà le thriller le plus rock’n'roll et le plus jubilatoire de l’année ! Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte.
II a ensuite été publié en Angleterre puis aux Etats-Unis, où il connaît un succès fulgurant.

Mon avis :

Cela faisait un petit moment que ce roman m’attendait, sagement, dans ma PAL.
Je ne m’attendais pas du tout à une histoire de ce genre… Du coup, je l’ai trouvé un peu bizarre, mais en y réfléchissant, le livre n’a ni nom ni auteur alors c’est pas tellement étonnant!

C’est assez bien écrit, c’est pas de la grande littérature mais la lecture est fluide et entraînante. C’est frais et agréable de lire des livres plus simple parfois :-)
Et pour le coup, j’avais un peu, mais pas trop, vu venir la fin…

En somme, un 4/5 pour ce roman!

1 octobre 2013

Le mardi sur son 31

Classé dans : À la une — avisenfolie @ 0 h 25 min

Le mardi sur son 31 dans À la une image15

Aujourd’hui c’est un extrait de Le livre sans nom que je vous dévoile :

 » Il avait des dents noires et pourries, qu’il dévoila en un large sourire à Peto, l’un des rares hommes en ville assez petit pour le regarder droit dans les yeux sans baisser la tête. »

12345...14

Eloïze de Blanchet |
Sissie29 |
Lapopoetlesmots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Karikako
| Sacpopulaire
| V.Hugo: L'homme Aux Mu...